Rufusdrums.com

Cours de batterie sans stress!

Index de l'article

Carlton "Carly" Barrett. 1950 – 1987.

Nés à Kingston, Carlton et son frère Aston, agrandissent au sein d'une famille de musiciens. Leur adolescence est bercée par le son du Ska. Carlton trouve son inspiration en écoutant Lloyd Knibb, le batteur des Skatalites. Il fabrique sa première batterie à partir de pots de peinture vides ! Son frère Aston fabrique une guitare basse et un futur tandem rythmique de légende est né.

A la fin des années 1960, après avoir peaufiné leurs talents dans les bars de Kingston, Carlton et Aston se lancent dans les séances de studio. Ils forment un groupe sous plusieurs noms différents. D'abord The Soul Mates, puis Rhythm Force, avant de prendre le nom définitif  The Hippy Boys avec le chanteur Max Romeo. Rapidement ils devient très demandé et travaillent pour les producteurs Sonia Pottinger et Bunny Lee. Ils obtiennent un premier tube avec "Watch That Sound" pour le chanteur Slim Smith, ce qui ne manque pas d'attirer l'attention d'un certain Bob Marley, chanteur avec un trio de vocaliste, The Wailers. Ensuite ils s'associent avec le producteur Lee Perry ils enregistrent aussi les tubes instrumentaux "The Liquidator" pour Harry J. Allstars et "The Return Of Django" écrit par Lee Perry lui-même, sous le nom The Upsetters.

En effet The Hippy Boys change encore de nom pour devenir The Upsetters, le groupe de studio de Perry. En 1968/1969 et avec Perry comme producteur, The Upsetters commence une travaille de plein régime avec entre autres, une série de tubes instrumentaux qui vont les placer sur la carte musicale Jamaïcaine et l'histoire du Reggae; "Clint Eastwood", "Cold Sweat", "Night Doctor" et "Live Projection".

Durant cette période The Wailers, un groupe vocal composé de Marley, Peter Tosh et Bunny "Wailer" Livingston, enregistre avec The Upsetters sous la houlette de Perry. Avec une telle combinaison de talents, les tubes coulent de source, "My Cup", "Duppy Conqueror", "Small Axe" et " Soul Rebel"

Ces enregistrements (entre autres de la même époque) marquent le début du Reggae. Le style de batterie de Barrett est très distinctif. Des rimshots claquants, une caisse claire tendue comme une timbale, une grosse caisse swinguant et un jeu de charleston sautillant et expressive à souhait. Barret est crédité d'être le père du fameux groove de batterie le "One Drop", un caractéristique marquant du son de Bob Marley & The Wailers à l'époque.

Mais cette association mythique ne dure pas longtemps. Perry en tant que producteur et donc propriétaire, décide de vendre les bandes à un label anglais sans en informer The Wailers, et surtout sans les payer. Furieux, les Wailers claquent la porte à Perry.

En 1971, The Wailers partent s'installer en Angleterre et se font signer par le label de Chris Blackwell, Island. Ils enregistrent leur premier album pour Island "Catch A Fire" en 1972. The Wailers originaux se séparent en 1973, mais Marley garde l'usage du nom du groupe et les musiciens, et remplace Tosh et Livingston avec un trio de choristes, The I Threes. Barrett fera partie des Wailers jusqu'en 1981, quand Bob Marley meurt d'un triple cancer.

A mon avis personnel la meilleure manière d'apprendre le style de Carlton Barrett est de regarder l'excellent concert de Bob Marley & The Wailers, Live au Rainbow Theater à Londres en 1976, récemment réédité en DVD. Le même concert existe en CD audio. Les parties de batterie sur l'album "Exodus" ont été largement pilés et recyclés par les échantillonneurs. Les morceaux "One Love/People Get Ready" ou "Them Belly Full (But We Hungry) sur le disque live, sont d'excellentes titres pour résumer et capturer le style de Barrett. Suite à la mort de Marley, Barrett travaille moins, mais néanmoins continue de faire quelques séances d'enregistrement.

Le soir du 17 avril 1987, Barrett, un homme tranquille et introverti qui n'aimaient pas se mettre en avant, est assassiné devant chez lui par deux balles dans la tête. Peu après, la police Jamaïcaine arrête la femme de Barrett, son amant et un troisième homme. Sa femme et son amant sont accusés de meurtre. Ils échappent aux charges mais sont inculpés sur des charges de conspiration. Ils ne passent qu'un an en prison.

Image